Index Fichier unique

Art. 7
Art. 9

Art. 8

Toute contestation qui pourrait s’élever entre les deux gouvernements au sujet de l’interprétation ou de l’application du présent règlement ou de son annexe et qui n’aurait pu être résolue dans un délai raisonnable soit par la commission mixte, soit par la voie diplomatique sera déférée, à la requête d’une des parties, à un arbitre unique désigné d’un commun accord par les deux gouvernements, et, faute d’accord, selon les règles énoncées ci—après pour la désignation des membres du tribunal arbitral.

Chacune des parties pourra exiger, toutefois, que le différend soit porté devant un tribunal arbitral composé de cinq membres dont deux seront désignés l’un par la France, l’autre par la Suisse, et les trois autres d’un commun accord par les parties. A défaut d’accord entre les parties pour procéder à cette désignation, ou si l’une des parties ne désigne pas son arbitre dans le délai de trois mois dès la demande adressée à cet effet par une partie à l’autre, la ou les désignations nécessaires seront effectuées, à la demande d’une seule des parties, par le président de la Cour permanente de justice internationale ou, si celui—ci est ressortissant de la France ou de la Suisse, par le vice—président ou, au besoin, par le membre le plus ancien de la Cour.

En cas de décès, de démission ou d’empêchement de l’un des arbitres, il sera pourvu à son remplacement selon le mode fixé pour la nomination.

Le tribunal réglera lui—même sa procédure, qui devra être contradictoire. Il statuera, en cas de contestation, sur sa propre compétence. Il sera saisi par requête unilatérale.

Le tribunal tranchera ex aequo et bono les points litigieux qui ne seraient pas d’ordre juridique.

La décision du tribunal arbitral sera définitive.

Index Fichier unique

Art. 7
Art. 9

Art. 8

Tutte le contestazioni che potessero sorgere tra i due Governi circa l’interpretazione o l’applicazione del presente Regolamento o del suo Annesso e che non si fossero potute risolvere entro un termine ragionevole, sia dalla commissione mista, sia per via diplomatica saranno deferite, a richiesta d’una delle Parti, a un arbitro unico designato di comune accordo dai due Governi e, in mancanza d’accordo, secondo le regole enunciate qui sotto per la designazione dei membri del tribunale arbitrale.

Ciascuna delle Parti potrà esigere, tuttavia, che la divaergenza sia portata davanti a un tribunale arbitrale composto di 5 membri di cui uno sarà designato dalla Francia, un secondo dalla Svizzera e gli altri tre di comune accordo dalle Parti. In mancanza d’accordo fra le Parti per questa designazione, o se l’una delle Parti non designa il suo arbitro entro il termine di tre mesi dopo la domanda diretta a questo scopo da una Parte all’altra, la o le designazioni necessarie saranno fatte, a domanda d’una sola delle Parti, dal Presidente della Corte Permanente di Giustizia Internazionale o, se quest’ultimo è cittadino francese o svizzero, dal vicepresidente oppure, occorrendo, dal membro più anziano della Corte.

In caso di morte, di dimissioni o d’impedimento di uno degli arbitri, si provvederà alla sua sostituzione secondo il modo fissato per la nomina.

Il tribunale regolerà esso stesso la sua procedura, che dovrà essere contraddittoria. Esso statuirà, in caso di contestazione, sulla sua propria competenza. Sarà adìto con richiesta unilaterale.

Il tribunale deciderà ex aequo et bono i punti controversi che non fossero d’ordine giuridico.

La decisione del tribunale arbitrale sarà definitiva.

Ceci n'est pas une publication officielle. Seule la publication opérée par la Chancellerie fédérale fait foi. Ordonnance sur les publications officielles, OPubl.
Il presente documento non è una pubblicazione ufficiale. Fa unicamente fede la pubblicazione della Cancelleria federale. Ordinanza sulle pubblicazioni ufficiali, OPubl.
Droit-bilingue.ch (2009-2021) - A propos
Page générée le: 2021-01-18T06:58:14
A partir de: http://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19340001/index.html
Script écrit en Powered by Perl