Fichier unique

Art. 1
Art. 2
Art. 3
Art. 4
Art. 5
Art. 6
Art. 7
Art. 8
Art. 9
Art. 10

a) Le présent accord entre en vigueur le jour de sa signature.

b) Chaque partie contractante peut signifier à tout moment à l’autre partie son intention de mettre fin à l’accord. Celui—ci perd sa validité trois mois après la date de cette notification. Il reste cependant applicable à tous les contrats conclus pendant la durée de sa validité, jusqu’à leur complète exécution.

Fait en deux exemplaires, à Berne, le 29 avril 1980, en langues allemande et anglaise. Les deux textes font également foi, mais, en cas de litige, le texte anglais prévaut.

Pour le Conseil fédéral suisse:

Klaus Jacobi

Pour la Korea Exchange Bank:

Kwang—Soo Lee


  Protocole d’application

L’accord sur les crédits de transfert conclu entre le Conseil fédéral suisse, représenté par l’Office fédéral des affaires économiques extérieures3, et la Korea Exchange Bank est complété par la convention suivante:

Art. 1

Les deux Parties sont convenues que les dispositions uniformes suivantes s’appliquent à toutes les affaires régies par l’accord précité:

a)
L’acheteur coréen paie au fournisseur suisse, en francs suisses libres et effectifs,
aa)
en cas de financement de livraisons particulières de biens d’équipe-ment,
i)
cinq pour cent de la valeur totale du contrat de livraison dès réception de la confirmation que le contrat de livraison a été agréé par les autorités suisses et coréennes mentionnées à l’art. 4 du présent protocole;
ii)
dix pour cent de la valeur totale de chaque livraison contre présentation des documents d’expédition;
iii)
quatre—vingt—cinq pour cent du montant de la facture de chaque livraison contre présentation de la facture et des documents d’expé-dition.
bb)
en cas de financement de projets,
i)
cinq pour cent de la valeur totale du contrat de livraison dès réception de la confirmation que le contrat de livraison a été agréé par les autorités suisses et coréennes mentionnées à l’art. 4 du présent protocole;
ii)
dix pour cent de la valeur totale de chaque livraison contre présentation des documents d’expédition;
iii)
quatre—vingt—cinq pour cent du montant de la facture de chaque livraison contre présentation de la facture et des documents d’expédition ou d’autres documents qui prouvent que des travaux ont été accomplis pour le projet.
cc)
en cas de financement de services,
i)
vingt pour cent de la valeur totale du contrat de livraison dès réception de la confirmation que le contrat de livraison a été agréé par les autorités suisses et coréennes mentionnées à l’art. 4 du présent protocole;
ii)
quatre—vingt pour cent de la valeur totale du contrat de livraison selon les dispositions du contrat de livraison conclu entre le fournisseur suisse et l’acheteur coréen.
b)
La Korea Exchange Bank mettra à la disposition de l’acheteur coréen les montants en francs suisses, au cours du jour, requis pour les paiements mentionnés sous let. aa) i) et ii), let. bb) i) et ii) et sous let. cc) i) du présent article.
c)
Les paiements mentionnés sous let. aa)iii), let. bb)iii) et let. cc)ii) du présent article seront effectués au moyen de sommes directement imputées au débit de la Korea Exchange Bank.
Art. 2

Les crédits de transfert sont remboursés de la manière suivante:

a)
en cas de financement de livraisons particulières de biens d’équipement conformément à l’art. 1, let. a)aa),
par tranches semestrielles égales et régulières dans les dix ans à compter du jour de l’expédition; la première tranche est due et payable six mois après cette date;
b)
en cas de financement de projets conformément à l’art. 1, let. a)bb),
par tranches semestrielles égales et régulières dans les dix ans; la première tranche est due et payable six mois après que les projets correspondants sont parvenus au stade du fonctionnement;
c)
en cas de financement de services conformément à l’art. 1, let. a)cc),
par tranches semestrielles égales et régulières dans les cinq ans; la première tranche est due six mois après la prestation des services;
d)
dans les cas mentionnés à l’art. 2 let. b) et c), le contrat de livraison devra en outre contenir une clause de durée maximale convenable qui entrera en vigueur dès que le contrat de livraison produira effet.
Art. 3

En acceptant de soumettre une livraison déterminée à l’accord, les autorités des deux pays s’engagent à accorder toutes les autorisations nécessaires à la réalisation de l’affaire.

Art. 4

Les autorités compétentes mentionnées à l’art. 5 de l’accord sont, pour la Suisse, l’Office fédéral des affaires économiques extérieures1, et pour la République de Corée, la Korea Exchange Bank.


1 Actuellement: Secrétariat d’Etat à l’économie.

Art. 5

Chacune de ces autorités peut, par l’intermédiaire de l’Ambassade de Suisse à Séoul, proposer qu’une livraison suisse de biens d’investissement ou de services déterminée soit soumise à l’accord. Une telle proposition et la réponse affirmative de l’autre autorité constituent une entente au sens de l’art. 5 de l’accord.

Art. 6

Toutes les demandes de soumission à l’accord de contrats de livraison doivent être présentées aux autorités suisses compétentes selon l’article 4 du présent protocole dans les trente—six mois à compter de l’entrée en vigueur de l’accord. En principe, le montant facturé pour chaque contrat de livraison ne doit pas être inférieur à cent mille francs suisses.

Art. 7
Fichier unique

Art. 1
Art. 2
Art. 3
Art. 4
Art. 5
Art. 6
Art. 7
Art. 8
Art. 9
Art. 10

a) Il presente accordo entra in vigore il giorno della firma.

b) Ciascuna Parte contraente può notificare, in ogni momento, all’altra Parte l’intenzione di porre fine all’accordo. L’accordo decade tre mesi dopo la data di tale notificazione. Tuttavia resta applicabile a tutti i contratti conchiusi durante il periodo della sua validità, fino alla loro completa esecuzione.

Fatto a Berna, il 29 aprile 1980, in due esemplari, in lingua tedesca e inglese. I due testi fanno parimente fede ma, in caso di controversia, prevale il testo inglese.

Per il Consiglio federale svizzero:

Klaus Jacobi

Per la Korea Exchange Bank:

Kwang—Soo Lee


  Protocollo d’applicazione

L’accordo sui crediti di trasferimento, conchiuso tra il Consiglio federale svizzero, rappresentato dall’Ufficio federale dell’economia esterna e la Korea Exchange Bank, è completato dalla seguente convenzione:

Art. 1

Le due Parti hanno convenuto che le seguenti disposizioni uniformi sono applicabili a ogni fornitura disciplinata dall’accordo precitato:

a)
l’acquirente coreano paga al fornitore svizzero, in franchi svizzeri liberi ed effettivi,
aa)
in caso di finanziamento di forniture particolari di beni d’investimento,
i)
il cinque per cento del valore complessivo del contratto di fornitura appena abbia ricevuto conferma che il contratto di fornitura è stato approvato dalle autorità svizzere e coreane di cui all’articolo 4 del presente protocollo;
ii)
il dieci per cento del valore complessivo di ogni fornitura contro presentazione dei documenti di spedizione;
iii)
l’ottantacinque per cento dell’ammontare della fattura di ogni fornitura contro presentazione della fattura e dei documenti di spedizione.
bb)
in caso di finanziamento di progetti,
i)
il cinque per cento del valore complessivo del contratto di fornitura appena abbia ricevuto conferma che il contratto di fornitura è stato approvato dalle autorità svizzere e coreane di cui all’articolo 4 del presente protocollo;
ii)
il dieci per cento del valore complessivo di ogni fornitura contro presentazione dei documenti di spedizione;
iii)
l’ottantacinque per cento dell’ammontare della fattura di ogni fornitura contro presentazione della fattura e dei documenti di spedizione o di altri documenti certificanti che i lavori sono stati eseguiti per il progetto.
cc)
in caso di finanziamento di servizi,
i)
il venti per cento del valore complessivo del contratto di fornitura appena abbia ricevuto conferma che il contratto di fornitura è stato approvato dalle autorità svizzere e coreane di cui all’articolo 4 del presente protocollo;
ii)
l’ottanta per cento del valore complessivo del contratto di fornitura giusta le disposizioni del contratto di fornitura concluso tra il fornitore svizzero e l’acquirente coreano.
b)
La Korea Exchange Bank mette a disposizione dell’acquirente coreano le somme in franchi svizzeri, al corso del giorno, richieste per i pagamenti di cui alla lettera aa)i) e ii), alla lettera bb)i) e ii) e alla lettera cc)i) del presente articolo.
c)
I pagamenti di cui alla lettera aa)iii), alla lettera bb)iii) e alla lettera cc)ii) del presente articolo sono effettuati mediante somme direttamente imputate al debito della Korea Exchange Bank.
Art. 2

I crediti di trasferimento sono rimborsati come segue:

a)
in caso di finanziamento di forniture particolari di beni d’investimento conformemente all’articolo 1 lettera a)aa),
in rate semestrali uguali e ripartite regolarmente entro dieci anni a contare dal giorno della spedizione; la prima rata scade ed è pagabile sei mesi dopo questa data;
b)
in caso di finanziamento di progetti conformemente all’articolo 1 lettera a)bb),
in rate semestrali uguali e ripartite regolarmente entro dieci anni; la prima rata scade ed è pagabile sei mesi dopo che sono pronti per l’esercizio i progetti corrispondenti;
c)
in caso di finanziamento di servizi conformemente all’articolo 1 lettera a)cc),
in rate semestrali uguali e ripartite regolarmente entro cinque anni; la prima rata scade ed à pagabile sei mesi dopo la prestazione dei servizi;
d)
nei casi di cui all’articolo 2 lettere b) e c), il contratto di fornitura deve inoltre contenere una clausola di durata massima conveniente che entrerà in vigore appena avrà effetto il contratto di fornitura.
Art. 3

Accettando di sottoporre all’accordo una determinata fornitura, le autorità dei due Paesi si obbligano a concedere tutte le autorizzazioni necessarie a eseguire il negozio.

Art. 4

Le autorità competenti, di cui all’articolo 5 dell’accordo, sono, per la Svizzera, l’Ufficio federale dell’economia esterna e, per la Repubblica di Corea, la Korea Exchange Bank.

Art. 5

Ciascuna autorità può proporre, per il tramite dell’Ambasciata di Svizzera a Seul, di sottoporre all’accordo una determinata fornitura svizzera di beni d’investimento o di servizi. Tale proposte nonché l’assenso dell’altra autorità sono considerati un’intesa, giusta l’articolo 5 dell’accordo.

Art. 6

Ogni domanda d’inclusione di contratti di fornitura nell’accordo è sottoposta, entro trentasei mesi a contare dall’entrata in vigore del medesimo, alle autorità competenti svizzere, di cui all’articolo 4 del presente protocollo. Di principio, la somma fatturata per qualsiasi contratto di fornitura non dev’essere inferiore a centomila franchi svizzeri.

Art. 7
Ceci n'est pas une publication officielle. Seule la publication opérée par la Chancellerie fédérale fait foi. Ordonnance sur les publications officielles, OPubl.
Il presente documento non è una pubblicazione ufficiale. Fa unicamente fede la pubblicazione della Cancelleria federale. Ordinanza sulle pubblicazioni ufficiali, OPubl.
Droit-bilingue.ch (2009-2020) - A propos
Page générée le: 2020-04-26T01:32:01
A partir de: http://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19800097/index.html
Script écrit en Powered by Perl