Index Fichier unique

Art. 21 Altri redditi
Art. 23 Parità di trattamento

Art. 22 Eliminazione della doppia imposizione

(1) Conformemente alle disposizioni della legislazione fiscale della Corea concernenti il computo nell’imposta coreana dell’imposta pagabile in un territorio qualsiasi che non sia la Corea (e che non possono pregiudicare i principi generali della presente disposizione):

a)
l’imposta svizzera pagabile in virtù della legislazione svizzera e conformemente alla presente Convenzione, direttamente o mediante ritenuta, sui redditi di fonte svizzera è computata nell’imposta coreana pagabile per tali redditi. La somma così computata non può tuttavia eccedere la frazione dell’imposta coreana che corrisponde al rapporto dei redditi provenienti dalla Svizzera con il reddito che soggiace all’imposta coreana complessiva;
b)
(oltre a un’imposta svizzera, per cui – in applicazione delle disposizioni della lettera (a) di questo paragrafo – può essere concesso un computo) in caso di divaidendi, che vengono versati da una società residente in Svizzera a una società residente in Corea, che dispone di almeno il 10 per cento delle quote della società che paga i divaidendi, viene computata l’imposta svizzera, dovuta dalla società che paga i divaidendi in relazione agli utili con cui questi divaidendi vengono pagati.1

(2) Qualora un residente di Svizzera percepisce redditi che conformemente alle disposizioni della presente Convenzione sono imponibili in Corea, la Svizzera esenta da imposta detti redditi o detto patrimonio salve le disposizioni del paragrafo 3, ma può, per determinare l’imposta afferente al rimanente reddito o al rimanente patrimonio di questo residente, applicare l’aliquota corrispondente all’intero reddito o all’intero patrimonio senza tener conto dell’esenzione. Tuttavia, questa esenzione si applica agli utili di cui all’articolo 13 paragrafo 3 unicamente se ne è provata l’effettiva imposizione in Corea.2

(3) Se un residente della Svizzera riceve divaidendi, interessi o diritti di licenza, i quali, conformemente alle disposizioni degli articoli 10, 11 e 12 sono imponibili in Corea, la Svizzera concede, a richiesta, uno sgravio a tale residente. Questo sgravio consiste:

a)
nel computo dell’imposta pagata in Corea, conformemente alle disposizioni degli articoli 10, 11 e 12 nell’imposta svizzera afferente ai redditi di questo residente; la somma così computata non può, tuttavia, eccedere la frazione dell’imposta svizzera calcolata prima del computo, corrispondente a tali elementi di reddito imponibili in Corea, o
b)
in una riduzione globale dell’imposta svizzera, calcolata secondo norme prestabilite che tenga conto di principi generali di sgravio di cui alla lettera a) qui sopra, o
c)
in una esenzione parziale dei divaidendi, interessi o diritti di licenza di cui si tratta dall’imposta svizzera, ma almeno in una deduzione dell’imposta pagata in Corea dall’ammontare lordo dei divaidendi, interessi o diritti di licenza.

La Svizzera determina la natura dello sgravio e ne disciplina la procedura secondo le disposizioni svizzere sull’esecuzione delle convenzioni internazionali concluse dalla Confederazione per evitare i casi di doppia imposizione.

(4) Una società residente della Svizzera che riceve divaidendi da una società residente della Corea beneficia, per quanto riguarda l’imposta svizzera afferente a tali divaidendi, dei medesimi vantaggi di cui beneficerebbe se la società che paga i divaidendi fosse un residente della Svizzera.3


1 Nuovo testo giusta l’art. XII del Prot. del 28 dic. 2010, approvato dall’AF il 16 mar. 2012, in vigore dal 25 lug. 2012 (RU 2012 4069 4067; FF 2011 6531).
2 Nuovo testo giusta l’art. XII del Prot. del 28 dic. 2010, approvato dall’AF il 16 mar. 2012, in vigore dal 25 lug. 2012 (RU 2012 4069 4067; FF 2011 6531).
3 Originario par. 5. L'originario par. 4 è abrogato dall’art. XII del Prot. del 28 dic. 2010, approvato dall’AF il 16 mar. 2012, con effetto dal 25 lug. 2012 (RU 2012 4069 4067; FF 2011 6531).

Index Fichier unique

Art. 21 Autres revenus
Art. 23 Non—discrimination

Art. 22 Elimination de la double imposition

1.1  Conformément aux dispositions de la législation fiscale coréenne concernant l’imputation sur l’impôt coréen de l’impôt payable dans un territoire quelconque autre que la Corée (dont le principe général ne doit pas être affecté):

a)
le montant de l’impôt suisse dû (à l’exclusion, concernant les divaidendes, de l’impôt dû au titre des bénéfices qui servent au paiement des divaidendes) en vertu de la législation suisse et conformément aux dispositions de la présente Convention, soit directement, soit par déduction, au titre de revenus de sources suisses est imputé sur l’impôt coréen dû au titre de ce revenu, mais pour un montant n’excédant pas la fraction de l’impôt coréen correspondant à la proportion existant entre ce revenu et le revenu total assujetti à l’impôt coréen;
b)
concernant les divaidendes payés par une société résidente de Suisse à une société résidente de Corée et qui ne détient pas moins de 10 % des actions de la société qui paie les divaidendes, l’imputation tient compte (en sus de tout impôt suisse pour lequel une imputation peut être octroyée en application des dispositions de l’al. a) du présent paragraphe) de l’impôt suisse dû par la société qui paie les divaidendes au titre des bénéfices qui servent au paiement desdits divaidendes.

2.2  Lorsqu’un résident de Suisse reçoit des revenus qui, conformément aux dispositions de la présente Convention, sont imposables en Corée, la Suisse exempte de l’impôt ces revenus, sous réserve des dispositions du par. 3, mais peut, pour calculer le montant de l’impôt sur le reste des revenus de ce résident, appliquer le même taux que si les revenus en question n’avaient pas été exemptés. Toutefois, cette exemption ne s’applique aux gains et revenus visés au par. 3 de l’art. 13 qu’après justification de l’imposition de ces gains en Corée.

3. Lorsqu’un résident de Suisse reçoit des divaidendes, intérêts ou redevances qui, conformément aux dispositions des art. 10, 11 et 12 sont imposables en Corée, la Suisse accorde un dégrèvement à ce résident à sa demande. Ce dégrèvement consiste:

a)
en l’imputation de l’impôt payé en Corée conformément aux dispositions des art. 10, 11 et 12 sur l’impôt suisse qui frappe les revenus de ce résident; la somme ainsi imputée ne peut toutefois excéder la fraction de l’impôt suisse, calculé avant l’imputation, correspondant à ces éléments de revenus qui sont imposables en Corée; ou
b)
en une réduction forfaitaire de l’impôt suisse, calculée selon des normes préétablies, qui tienne compte des principes généraux de dégrèvement énoncés à l’al. a) ci—dessus; ou
c)
en une exemption partielle des divaidendes, intérêts ou redevances en question de l’impôt suisse, mais au moins en une déduction de l’impôt payé en Corée du montant brut des divaidendes, intérêts ou redevances.

La Suisse déterminera le genre de dégrèvement et réglera la procédure selon les prescriptions suisses concernant l’exécution des conventions internationales conclues par la Confédération suisse en vue d’éviter les doubles impositions.

4.3  Une société qui est un résident de Suisse et reçoit des divaidendes d’une société qui est un résident de Corée bénéficie, pour l’application de l’impôt suisse frappant ces divaidendes, des mêmes avantages que ceux dont elle bénéficierait si la société qui paie les divaidendes était un résident de Suisse.


1 Nouvelle teneur selon l’art. XII du prot. du 28 déc. 2010, approuvé par l’Ass. féd. le 16 mars 2012 et en vigueur depuis le 25 juil. 2012 (RO 2012 4069 4067; FF 2011 6765).
2 Nouvelle teneur selon l’art. XII du prot. du 28 déc. 2010, approuvé par l’Ass. féd. le 16 mars 2012 et en vigueur depuis le 25 juil. 2012 (RO 2012 4069 4067; FF 2011 6765).
3 Anciennement par. 5. L'ancien par 4 est abrogé par l’art. XII du prot. du 28 déc. 2010, approuvé par l’Ass. féd. le 16 mars 2012 et en vigueur depuis le 25 juil. 2012 (RO 2012 4069 4067; FF 2011 6765).

Il presente documento non è una pubblicazione ufficiale. Fa unicamente fede la pubblicazione della Cancelleria federale. Ordinanza sulle pubblicazioni ufficiali, OPubl.
Ceci n'est pas une publication officielle. Seule la publication opérée par la Chancellerie fédérale fait foi. Ordonnance sur les publications officielles, OPubl.
Droit-bilingue.ch (2009-2021) - A propos
Page générée le: 2021-01-18T11:01:14
A partir de: http://www.admin.ch/opc/it/classified-compilation/19800022/index.html
Script écrit en Powered by Perl