Index Fichier unique

Art. II
Art. IV

Art. III

L’indivaiduo contro cui è proceduto per uno dei fatti previsti nell’articolo 1 della presente convenzione, dovrà essere arrestato provvisoriamente sulla presentazione di un mandato d’arresto o d’un altro atto della medesima forza spiccato dall’autorità competente e prodotto per via diplomatica.

L’arresto provvisorio dovrà del pari venir effettuato sull’avviso trasmesso per posta o per telegrafo dell’esistenza d’un mandato d’arresto, a condizione però che quest’avviso sia dato regolarmente per via diplomatica al Ministro degli Affari esteri, se l’incolpato è rifugiato sul territorio della Repubblica del Salvador, o al Presidente della Confederazione, se l’incolpato è rifugiato in Svizzera.

Se la domanda d’arresto è giunta direttamente ad una autorità giudiziaria od amministrativa dell’uno dei due Stati, l’eseguire l’arresto sarà facoltativo; ma questa autorità dovrà procedere senza indugio a tutti gli interrogatori atti a far accertare l’identità o la prova del fatto incriminato, e, in caso di difficoltà, ragguagliare il Ministro degli Affari esteri o il Presidente della Confederazione svizzera dei motivi che l’avessero indotta a soprassedere all’arresto domandato.

L’arresto provvisorio dovrà farsi nelle forme e secondo le regole stabilite dalle leggi del governo richiesto, e cesserà d’essere mantenuto, se entro 90 giorni, contando dal momento che fu fatto, a questo governo non sarà pervenuta la domanda d’estradizione a tenore dell’Articolo II.

Index Fichier unique

Art. II
Art. IV

Art. III

L’indivaidu poursuivi pour l’un des faits prévus par l’art. I de la présente convention devra être arrêté provisoirement sur l’exhibition d’un mandat d’arrêt ou autre acte ayant la même force, décerné par l’autorité compétente et produit par voie diplomatique.

L’arrestation provisoire devra également être effectuée sur avis, transmis par la poste ou par le télégraphe, de l’existence d’un mandat d’arrêt, à la condition toutefois que cet avis sera régulièrement donné par voie diplomatique au Ministre des Affaires étrangères, si l’inculpé est réfugié sur le territoire de la République du Salvador, ou au Président de la Confédération, si l’inculpé est réfugié en Suisse.

L’arrestation sera facultative si la demande est directement parvenue à une autorité judiciaire ou administrative de l’un des deux Etats; mais cette autorité devra procéder sans délai à tous interrogatoires de nature à vérifier l’identité ou les preuves du fait incriminé, et, en cas de difficulté, rendre compte au Ministre des Affaires étrangères ou au Président de la Confédération suisse des motifs qui l’auraient portée à surseoir à l’arrestation réclamée.

L’arrestation provisoire aura lieu dans les formes et suivant les règles établies par la législation du gouvernement requis; elle cessera d’être maintenue si, dans les 90 jours à partir du moment où elle a été effectuée, ce gouvernement n’est pas saisi, conformément à l’article II, de la demande de livrer le détenu.

Il presente documento non è una pubblicazione ufficiale. Fa unicamente fede la pubblicazione della Cancelleria federale. Ordinanza sulle pubblicazioni ufficiali, OPubl.
Ceci n'est pas une publication officielle. Seule la publication opérée par la Chancellerie fédérale fait foi. Ordonnance sur les publications officielles, OPubl.
Droit-bilingue.ch (2009-2021) - A propos
Page générée le: 2021-01-17T23:20:18
A partir de: http://www.admin.ch/opc/it/classified-compilation/18830010/index.html
Script écrit en Powered by Perl